Les facteurs aggravants d’une chute de cheveux

Tout savoir sur la chute des cheveux
facteur aggravant chute cheveux

De nombreux facteurs influent sur une chute de cheveux. C’est pourquoi il faut toujours faire un bilan capillaire avant de commencer un traitement de la chute de cheveux.

Chute de cheveux et carence

Il est scientifiquement établi qu’une carence de certains apports nutritifs peut provoquer également une chute anormale des cheveux. Les cheveux sont alors anémiés et la durée des cycles pilaires est raccourcie.

Les soins profonds apportent des nutriments nécessaires à la vie du cheveu, stimulent la vitalité du bulbe pileux et activent la microcirculation du cuir chevelu et de la papille dermique.

Parallèlement, les compléments alimentaires permettent de fortifier les cheveux en phase de pousse qui ont été miniaturisés et affaiblis.

Perte de cheveux et médicaments

Les cheveux sont plus ou moins sensibles à certaines molécules contenues dans les médicaments. Ces molécules créaient une perturbation au niveau des cellules reproductrices du cheveu. En fonction de la sensibilité de ces cellules, la chute sera plus ou moins importante.

Fatigue et chute de cheveux

La fatigue et le surmenage sont très souvent des facteurs aggravants dans beaucoup de pertes de cheveux chez la femme. Les cheveux étant très souvent le reflet de notre santé, chez les personnes fatiguées, nous retrouvons, des cheveux ternes, mous et bien sûr anémiés. Si cette fatigue persiste cela peut entrainer des chutes anormales des cheveux.

Chute de cheveux et accouchement

En général, pendant la grossesse les cheveux sont plus beaux. Par contre, après l’accouchement, les problèmes apparaissent très souvent au bout de 2 à 3 mois. Ce sont des chutes post-partum. Etant donné que les cheveux sont sous dépendance hormonales, les différents bouleversements provoqués par l’accouchement, vont perturbé l’équilibre vital des cheveux. Pendant quelques temps on peut constater une chute importante des cheveux. Dans la majorité des cas, ce genre de chute de cheveux est réversible.

Ménopause et chute de cheveux

Les périodes pré et post ménopause sont des périodes très critiques pour les cheveux.

Les cheveux, étant sous dépendance hormonale, sont très sensibles à toutes les perturbations provoquées par la ménopause. Un déséquilibre se crée et va ainsi raccourcir la durée de vie de chaque cycle pilaire. Les cheveux s’affinent et la chute s’accélère en fonction de la sensibilité du cuir chevelu aux androgènes.

N’hésitez à prendre contact avec un expert capillaire, il vous proposera un rendez-vous pour faire le point et notamment réaliser un bilan capillaire. Vous pouvez également utiliser notre site internet dédié pour trouver les coordonnées de l’institut d’expertise capillaire Norgil le plus proche de votre domicile.

JE VEUX L'AVIS D'UN EXPERT
JE CONTACTE NORGIL
Gratuit et sans engagement